Aller au contenu
Le technicien du Land Institute, James Bowden, mesure la hauteur de Kernza dans une parcelle de recherche simulant l'effet du pâturage sur la production végétale. Crédit photo: Scott Seirer pour The Land Institute
7 min lu

Comment l'agriculture durable peut-elle contribuer à un fleuve Mississippi plus propre

"Il n'y a pas dans le vaste monde une rivière aussi grande
Comme celui dont les vagues lumineuses inondent mon pays natal »

-Kate Harrington, "Le fleuve Mississippi"

Le fleuve Mississippi est tissé dans le tissu économique et social du Minnesota et du Midwest. Près de la moitié du pays dépend de ce vaste fleuve et de ses affluents. Il coule à travers certains des sols les plus fertiles de la planète et le bassin produit l'essentiel des exportations agricoles des États-Unis.

Pourtant, alors que certaines communautés du Mississippi ont prospéré, d’autres sont toujours aux prises avec des sols contaminés, de l’eau potable polluée et des inondations exacerbées. La lutte contre la pollution des sols et de l'eau nécessite de multiples stratégies et l'adoption à grande échelle de pratiques d'agriculture durable est un grand pas dans la bonne direction. De nombreux agriculteurs de l’ensemble du bassin cherchent des moyens d’améliorer leur agriculture et leur production afin d’exploiter de manière rentable tout en préservant la qualité de l’eau et la santé du sol à long terme.

La lutte contre la pollution des sols et de l'eau nécessite de multiples stratégies et l'adoption à grande échelle de pratiques d'agriculture durable est un grand pas dans la bonne direction.

Dans l'octroi de subventions du premier trimestre de 2019, McKnight a attribué 27 subventions d'une valeur totale de 6,1 millions de dollars. (Vous pouvez trouver la liste complète des subventions approuvées dans notre base de données des subventions.) Sur cette somme, 750 000 dollars ont été versés aux bénéficiaires du programme Mississippi, en particulier ceux qui collaborent avec les agriculteurs du bassin du Mississippi en matière de pratiques de conservation.

«Nos subventions de ce trimestre illustrent la manière dont les agriculteurs, les chercheurs et les défenseurs travaillent ensemble pour créer un bassin durable du Mississippi, garantissant un réseau hydrographique propre et résilient pour les communautés du centre des États-Unis», a déclaré Debby Landesman, présidente du conseil d'administration de McKnight.

Farmers, land owners, scientists, and extension specialists gather to discuss research and implementation of prairie strips on commercial farms at Iowa State University Armstrong Memorial Research and Demonstration Farm, Lewis, Iowa. Prairie strips reduce soil and nutrient loss from corn and soybean farms while also supporting more diverse and abundant wildlife.

Agriculteurs, propriétaires fonciers, scientifiques et spécialistes de la vulgarisation discutent des bandes de prairies situées dans des fermes commerciales de la ferme de recherche et de démonstration Armstrong Memorial de l'Université de l'Iowa, à Lewis, dans l'Iowa. Les bandes de prairies réduisent les pertes de sol et d'éléments nutritifs provenant des exploitations de maïs et de soja, tout en préservant la faune. Crédit photo: Matt Stephenson, Iowa State Foundation

Avec nos partenaires bénéficiaires qui travaillent directement avec les agriculteurs, nous visons à restaurer le fleuve Mississippi et à assurer un réseau hydrographique propre et résilient aux communautés du bassin hydrographique. Ces quatre subventions soulignent ce travail:

Sauver le sol: Les agriculteurs ont l’occasion d’utiliser des plantes pour préserver leur sol et préserver la propreté de nos rivières. McKnight a accordé une subvention de 200 000 $ sur deux ans au Iowa State University Foundation pour le Projet STRIPS: une équipe de chercheurs qui recrutent et forment des agriculteurs pour l’installation de bandes de plantes des Prairies dans les champs de maïs et de soja. Ces bandes de plantes indigènes offrent aux agriculteurs une option abordable pour réduire le ruissellement des nutriments de plus de 85%. Ils offrent également des avantages pour la faune et la biodiversité, y compris un habitat potentiel pour les pollinisateurs et d'autres insectes favorables aux exploitations. Pour encourager les agriculteurs, l’université collabore avec le service de conservation des ressources naturelles du département de l’agriculture des États-Unis pour veiller à ce que ceux qui adoptent cette pratique puissent recevoir des fonds provenant du programme de conservation des factures agricoles.

Promouvoir les cultures pérennes: Et si une nouvelle culture pouvait simultanément nourrir la population, améliorer la santé des sols et protéger l'eau et l'air? Selon Le Land Institute, «Les cultures annuelles représentent environ 85% des calories alimentaires de la population humaine et de la grande majorité des terres cultivées du monde». Lorsque ces cultures sont cultivées dans des systèmes monocultures, elles contribuent souvent à l'érosion, aux fuites d'éléments nutritifs et à la perte de carbone dans le sol. (qui finit dans notre atmosphère). L'institut veut changer cela en créant des systèmes agricoles qui imitent les systèmes naturels, produisant plus de nourriture avec moins d'impacts négatifs. Grâce à une subvention de fonctionnement générale de 200 000 dollars de deux ans octroyée par McKnight, l'institut continuera à se développer et à diffuser des informations sur les cultures pérennes, notamment une céréale nationale vivace appelée Kernza®, cousin du blé annuel - avec l’espoir qu’il arrivera un jour sur le marché commercial à une échelle significative.

Holly Hatlewick, NWF Cover Crop Champion, speaks to farmers at a field day organized by the Renville, MN, Soil and Water Conservation District.
Holly Hatlewick, championne des cultures de couverture de la NWF, s’adresse aux agriculteurs lors d’une journée sur le terrain organisée par le district de conservation des sols et de l’eau de Renville, dans le Minnesota. Crédit photo: Jess Espenshade

Apprentissage axé sur les agriculteurs: Selon le Fédération nationale de la faune, les cultures de couverture - des cultures non commerciales plantées entre les rangs de cultures ou en période de jachère - empêchent le lessivage chimique et l’érosion des sols. Pourtant, «moins de deux pour cent des terres cultivées dans le bassin du Mississippi sont plantées pour couvrir les cultures, entraînant une pollution des rivières par les eaux de ruissellement agricoles». qui crée des réseaux d'apprentissage d'agriculteur à agriculteur. Dirigé par un agriculteur du Wisconsin, ce programme est devenu l'un des modèles de conservation axés sur les agriculteurs les plus réussis.

Plaidoyer pour des pratiques agricoles durables: American Farmland Trust «S'attaque aux plus grandes menaces qui pèsent sur les terres agricoles et les fermes familiales de notre pays.» Grâce à un changement de politique et à l'éducation du public, l'organisation a aidé à protéger plus de 6,5 millions d'acres de fermes et de ranchs, selon son site Web. De plus, la confiance protège la productivité agricole en maintenant des sols sains et une eau saine et en éduquant les autres sur les pratiques de conservation. Grâce à une subvention de 150 000 dollars sur deux ans de McKnight, l'organisation poursuivra son plaidoyer en faveur de pratiques d'agriculture durable dans l'Illinois et fera progresser les objectifs de l'État en matière de réduction de la pollution par l'azote et le phosphore.

«Nos subventions de ce trimestre illustrent la manière dont les agriculteurs, les chercheurs et les défenseurs travaillent ensemble pour créer un bassin durable du Mississippi, garantissant ainsi un réseau hydrographique propre et résilient pour les communautés du centre des États-Unis.»

—DEBBY LANDESMAN, PRÉSIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE McKNIGHT

Transitions du conseil et du personnel

Nous sommes heureux d’accueillir Dana Anderson à notre conseil d’administration. Dana est rédactrice indépendante et éducatrice. En outre, Ted Staryk, membre de longue date du conseil d’administration, est revenu au conseil après un congé sabbatique. Il siège également au comité d'investissement de McKnight. Nous nous félicitons également Luther Ragin Jr., qui a rejoint notre comité d’investissement et notre comité d’investissement de mission, apportant son expertise et son expérience en investissement à impact.

Nous avons également plusieurs transitions de personnel. En janvier, Elizabeth McGeveran est devenue directrice des investissements et Therese Casey, directrice des finances. Nate Wade est maintenant agent d'investissement et Josh Rosamond est associé en investissement. Grace Fredrickson est associée en comptabilité et Joni Chacich est responsable de la rémunération et des avantages sociaux.

Comme déjà annoncé, Rick Scott, vice-président des finances et de la conformité, et Vickie Benson, directrice du programme Arts, quitteront leurs fonctions à la fin du mois de juin. Un plan de transition réfléchi sera mis en place avant le départ de Vickie et nous mettrons à jour nos bénéficiaires de subventions et nos partenaires artistiques en conséquence. De plus, Nan Jahnke, administratrice du programme Neuroscience et de nos subventions aux fondations de l'Initiative du Minnesota, prendra sa retraite à la fin du mois d'août. Nous apprécions son service chez McKnight depuis plus de 10 ans.

Enfin, nous sommes tristes de vous annoncer que notre vice-présidente des opérations, Bernadette Christiansen, prendra sa retraite plus tard ce mois-ci en raison d’un diagnostic de cancer avancé. Bernadette a joué un rôle de premier plan dans l'engagement de McKnight visant à promouvoir une culture de travail axée sur la confiance et la haute performance et à accroître la compétence interculturelle et la diversité, l'équité et l'inclusion de notre personnel. Avant de rejoindre McKnight en 2006, elle a occupé des postes de direction dans des organisations vouées aux arts et au changement social et a travaillé comme consultante en développement organisationnel et en gestion des ressources humaines. Nous envoyons des pensées de guérison et nos meilleurs voeux à elle et à sa famille.

Nos chers collègues - Bernadette, Rick, Vickie et Nan - nous manqueront beaucoup! Nous leur offrons notre profonde gratitude pour leurs nombreuses contributions durables à la mission de la Fondation.

Sujet: Fleuve Mississippi

avril 2019

Français
English ˜اَف صَومالي Deutsch العربية 简体中文 ພາສາລາວ Tiếng Việt हिन्दी 한국어 ភាសាខ្មែរ Tagalog Español de Perú Español de México كِسوَهِل Hmoob አማርኛ Français