Aller au contenu
4 min lu

Des locataires courageux montrent la voie

Les locataires du sud de Minneapolis ont récemment remporté un important la victoire dans la poursuite de la justice. C'est peut-être le cas le plus récent à révéler les conditions de logement insatisfaisantes de nombreux locataires à faible revenu, mais ce n'est pas une situation isolée.

Même si nous sommes encouragés par cette décision de justice, nous devons reconnaître que les poursuites judiciaires ne peuvent à elles seules créer les changements systématiques et les conditions du marché susceptibles d'accroître l'accès équitable à un logement locatif décent et abordable. Pour ce faire, nous devons nous concentrer sur les défaillances du marché du logement locatif et sur les besoins des personnes qui y naviguent.

Les locataires représentent la moitié de tous les résidents de la ville de Minneapolis. Le fardeau de la location dans un marché du logement serré, combiné à des revenus stagnants ou en baisse, n'a jamais été aussi lourd. Plus de 50% des locataires consacrent plus du tiers de leurs revenus au logement. Ce fardeau financier élevé, combiné aux pratiques d'exploitation de certains propriétaires, peut conduire à des familles sans domicile. Dans certains codes postaux de Minneapolis, 46% des ménages locataires ont été expulsés au cours des trois dernières années.

Dans le nouveau livre révélateur ExpulséMatthew Desmond affirme que ces marchés défaillants ont des conséquences dévastatrices pour les familles et les communautés. Il conclut: "Les expulsions sont une cause et non une condition de la pauvreté."

Que faudra-t-il pour que l'accès à un logement locatif abordable et décent soit équitable?

Regardez au-delà du remède familier

La bonne nouvelle est que les solutions sont bien à notre portée. La première étape consiste à aller au-delà de la solution habituelle consistant simplement à construire des logements plus abordables. La construction est certainement une stratégie clé, de même que les subventions. Cependant, il est de plus en plus clair que nous ne pouvons ni construire ni subventionner notre solution à ce problème. Comme le maire Betsy Hodges l’a récemment souligné, depuis 2000, Minneapolis a perdu 10 000 unités accessibles aux ménages dont le revenu est inférieur à 43 000 dollars par an.

Ce qui a manqué dans la conversation, c'est le fait que la grande majorité des ménages à faible revenu et aux coûts élevés vivent dans des unités offertes par le secteur privé, et non dans des logements fournis par des groupes de bienfaisance ou par le gouvernement. C’est pourquoi nous devons accorder une plus grande attention à l’amélioration de la disponibilité et de la qualité de ce parc de logements dans la région. Un nombre croissant de personnes sont en mauvais état ou risquent de se convertir à des loyers plus onéreux, ce qui déplacerait les résidents à revenu faible ou moyen. Faire participer le secteur privé et investir sur ce marché peut préserver l’accessibilité financière à long terme.

Nous devons reconnaître que le logement abordable et adéquat est un élément essentiel de l’équation du succès - pour toute la région et pour tous ses habitants, où qu’ils vivent, travaillent ou se divertissent.

Tout le monde a un rôle à jouer. Les administrations locales peuvent renseigner les propriétaires et les locataires sur leurs droits et leurs responsabilités, et peuvent assurer une surveillance proactive des licences et des inspections, ainsi que des mesures correctives en temps utile et des mesures de contrôle en cas de besoin. Les quartiers peuvent s'engager et défendre les intérêts des locataires, impliquer les propriétaires et les responsables du logement de la ville en tant que partenaires et promouvoir une communauté accueillante pour tous. Les propriétaires peuvent traiter leurs locataires avec dignité, comme l'exige la loi, et collaborer avec la ville et la communauté; agir autrement risque de déclencher davantage de réglementation et de suspicion de leurs activités dans leur ensemble. Les avocats et un tribunal du logement de plus en plus innovant peuvent aider les parties à éviter les litiges inutiles et à garantir que justice soit rendue équitablement et rapidement pour protéger les familles et responsabiliser les parties.

La collaboration est transformatrice

Nous nous félicitons des efforts déjà déployés pour faire progresser cette approche collective à Minneapolis. Nous avons vu à quel point cela pouvait changer lorsque les quartiers, les propriétaires, le gouvernement, les avocats, les services juridiques et les tribunaux se réunissaient pour apprendre les uns des autres. Des organisations telles que HousingLink offrir un soutien aux locataires et aux propriétaires, ainsi que la voie vers un marché locatif plus transparent, axé sur des logements abordables, de qualité et durables. Nous avons l’intention de continuer à soutenir ce travail et à encourager les autres à apprendre de ces expériences.

Si notre région et notre État veulent croître et prospérer, nous devons reconnaître que le logement abordable et adéquat est un élément essentiel de la réussite - de la région et de tous ses habitants, où qu’ils vivent, travaillent ou se divertissent. Un logement stable signifie que davantage d'enfants réussiront mieux à l'école et que leurs parents seront plus aptes à conserver leur emploi et à sortir du cycle de la pauvreté. Cela profite à nous tous.

En obtenant leur victoire devant le tribunal du logement, les locataires et leurs alliés ont eu le courage de mettre au jour un problème invisible. Nous avons maintenant besoin de la sagesse collective pour faire notre part pour assurer un accès équitable, la qualité et élargir les possibilités de logements plus abordables dans toute la région.

Cette pièce a été publiée à l'origine sur MinnPost.

Liens connexes:

Rapport du Minnesota Housing Partnership: «Epuisé»
Star Tribune: Le marché en vogue pour les acheteurs entraîne la perte de locations abordables dans les Twin Cities
Star Tribune: Le groupe Twin Cities crée un fonds de 25 millions de dollars pour préserver le logement abordable

Sujet: Région et communautés

octobre 2016

Français
English ˜اَف صَومالي Deutsch العربية 简体中文 ພາສາລາວ Tiếng Việt हिन्दी 한국어 ភាសាខ្មែរ Tagalog Español de Perú Español de México Hmoob አማርኛ Français